15 avril 2024

Equipements sportifs : un impérieux besoin de rénovation

«La vétusté des équipements sportifs […] conduira les collectivités propriétaires à programmer, dans les prochaines années, des investissements considérables pour mettre en conformité les installations (sécurité, hygiène, santé) et moderniser leur conception », écrivait déjà la Cour des comptes dans un rapport de 2009. Une assertion qui est toujours d’actualité ! Des salles polyvalentes aux piscines, la France compte environ 270.000 équipements sportifs, très majoritairement propriété des communes et des intercommunalités. Et 42 % d’entre eux ont près de 40 ans ! Et comme le rappelle l’Assemblée des communautés de France (ADCF) : « plus l’équipement est ancien, plus il est coûteux. Le renouvellement constitue un enjeu d’investissement majeur. »

La Cour des comptes estimait à l’époque à 21 milliards d’euros le coût du chantier, tant pour la mise aux normes que pour adapter les équipements aux nouvelles attentes des pratiquants. Une somme conséquente, mais en corrélation avec l’importance majeure de ces installations dans la vie de notre société.

Si les investissements sur ces structures sont parfois considérés comme une variable d’ajustement, il y a, tant au niveau des communes que des intercommunalités, une prise de conscience de la nécessité d’agir et de rénover ces équipements.

L’utilité des installations sportives dépasse en effet très largement le cadre du sport : ils ont aussi un impact sur les loisirs, le tourisme, l’enseignement, l’insertion, la cohésion sociale, l’économie, la santé et l’aménagement du territoire. Et une rénovation, lorsqu’elle est bien faite, d’une part remet l’équipement « en ordre de marche » pour de très nombreuses années, et d’autre part induit souvent des économies de fonctionnement qui allègent d’autant les dépenses annuelles de la collectivité. En conclusion, la rénovation et le développement des équipements sportifs est un investissement très rentable, à court comme à long terme !