14 novembre 2019

Offres à 1€ : la DGCCRF alerte une fois de plus les particuliers

Le gendarme de la concurrence a lancé un nouvel avertissement sur les arnaques concernant les « offres à 1 euro ». Et donne les conseils aux particuliers pour ne pas se faire avoir. Détails.

La DGCCRF, gendarme français de la concurrence, tire une nouvelle fois la sonnette d’alarme en ce qui concerne les fraudes aux offres à 1 euro. Elle vient de préciser sur son site internet avoir « reçu de nombreuses plaintes de démarchage téléphonique de la part de sociétés se présentant comme des organismes officiels et proposant des offres d’isolation à 1 € ».

Quel est le mode opératoire utilisé par les arnaqueurs ? La DGCCRF évoque un démarchage « agressif » par téléphone, « jusqu’à vingt appels par jour ». Ces sociétés « prétendent parfois être mandatées par des organismes officiels et indiquent que des travaux d’économie d’énergie sont obligatoires afin de ne pas payer de taxe carbone ou autres pénalités ». Les travaux sont ensuite effectués très rapidement après que le particulier les a acceptés. Malgré tout, les contrats sont édifiés sans respecter la réglementation, et les malfaçons sont souvent au rendez-vous.

De plus en plus d’acteurs de la rénovation énergétique en appellent à mieux lutter contre les fraudes ces derniers mois, notamment du fait du coup de pouce chauffage de janvier 2019 concernant les chaudières et les pompes à chaleur. L’association français des pompes à chaleur (Afpac), il y a quelques mois, évoquait par exemple l’existence d’éco-délinquants vendant faussement des chaudières à un euro sur les foires et marchés.

Refusez donc toute démarche trop insistante, et privilégiez les entreprises locales dont vous parviendrez à avoir des informations sur les références et le sérieux !