29 novembre 2020

Stations d’épuration : sites propices aux EnR et au développement durable

Les stations d’épuration sont évidemment, par leur fonction même, des équipements concourant au développement durable par la réduction des pollutions des eaux qu’elles traitent. Mais de nombreuses actions peuvent renforcer ces actions.

Dans un contexte de plus en plus fréquent de pénurie d’eau, la réutilisation des eaux de stations d’épuration pour certains usages est de plus en plus étudiée, et même mis en oeuvre.

Par ailleurs, la SPLPM a construit pour Perpignan Méditerranée Métropole sur la station de Perpignan une installation d’épuration du biogaz, celui-ci étant réinjecté dans le réseau public. Mise en service voici bientôt 2 ans, elle fonctionne bien et tient ses promesses, tant sur le plan environnemental que financier.

La SPLPM a également réalisé plusieurs études de faisabilité montrant que des installations photovoltaïques sont pertinentes sur certaines stations d’épuration. Ce peut être parfois le cas pour des reventes d’électricité (sur des stations disposant d’un certain foncier disponible), mais aussi en autoconsommation : le bénéfice est alors double, l’économie financière des coûts d’énergie se doublant d’une énergie verte et locale !